jeudi 15 novembre 2007

Pilote Professionnel !

Ca y est, c'est une étape de plus qui se termine !
J'ai réussi mon examen test en vol Pilote Professionnel hier.
Un grand soulagement, c'est une grosse partie (9mois) qui est bouclée.
Ce fut une looooonnngue journée hier...

9h30, j'arrive à l'école, j'ai 45 minutes pour préparer ma navigation pour l'examen, pour faire mes calculs de consommation de carburant, calculer le temps en route à la minute prêt selon la météo du jour (météo difficile d'ailleurs... environ 15-20kts au sol puis 50kts à 4500'), faire le rapport de masse et centrage, tenant compte de mon poids, celui des 2 examinateurs qui se trouvaient a bord, préparer les documents de l'avion, etc...
Une dernière vérification sur les points-clés, j'ajuste ma cravate (et oui...) et je vais frapper à la porte de la salle d'examen de mon école, où m'attendent les 2 examinateurs de Transport Canada (La "DGAC canadienne").
Habituellement il n'y a qu'une personne qui nous fait passer l'examen, mais hier ils étaient 2, car annuellement les examinateurs doivent se faire vérifier aussi, j'ai eu cette proposition, je l'ai acceptée...
Durant le vol, mon examinateur sera assis en place de droite, et l'examinateur de mon examinateur assis sur la banquette arrière...
Ce dernier vérifiera que je ne ferai pas d'écart de +/-10kts sur ma vitesse, +/-10° sur mon cap, et +/-100' pour mon altitude, et ca pendant 2heures de vol...

Mon examinateur commence par m'expliquer le déroulement de l'examen, les types d'exercices que nous irons faire en vol, au sol etc...

La 1ère question arrive:
"J'aimerai que tu me présentes les documents de l'avion, pour voir si l'avion est navigable ou non, et pourquoi..."
Il s'en suit par une vingtaine de questions, autant d'ordre général, que sur les procédures en cas d'une telle ou telle panne, et urgence ("Tu es au moment de la rotation lors du décollage, ton moteur commence par «brouter», quelle peut en être la cause et pourquoi... ? Que fais tu ?"
La il faut répondre vite, c'est une mise en situation, juste après la rotation une perte de puissance... faut réfléchir vite et agir...
"Je tire la commande du réchauffage du carburateur..." Ouf !

Au bout d'une heure environ, nous sommes allés à l'avion pour l'inspection, tout en me posant encore quelques questions au passage en montant dans celui-ci, d'ordre général sur l'aéronef.
Une fois le briefing passager effectué sur le maniement des ceintures de sécurité, les sorties de secours etc... Je prends ma check-list, je la suis à la lettre et je démarre mon moteur. Après seulement un tour complet de l'hélice, le moteur part, soulagement !
J'annonce "les paramètres moteur, pression d'huile correcte, 1000 tours minute, Master ON", on vérifie pour le trafic au sol, on roule vers le point d'arrêt en bout de piste.

Le vent était fort hier au sol, 15noeuds constants, rafales 20 nœuds...
Briefing avant-décollage effectué, on s'aligne piste 23, décollage "terrain mou", on ne s'arrête pas sur la piste, "manche au ventre", mise en puissance progressive... "Paramètre moteur correct - vert, la puissance est affichée, pas d'alarme on continue..." 45kias (vitesse indiquée) le nez de l'avion est en l'air, le train principal se soulève, je fais un effet de sol on reste à 1m du sol en palier, et on monte...

Je prends la direction de notre point de mise en cap pour la navigation d'aujourd'hui, je note l'heure de passage, je prends le cap prévu pour la route, je donne un temps, suivi d'une heure estimée d'arrivée à notre prochain point en route, puis à la destination.
Les exercices s'enchainent...

"Mauvaise météo"... il faut descendre, on ne voit pas à plus de 5kms, à destination c'est la tempête, notre base nous demande de revenir... je fais un déroutement!
Une fois le déroutement planifié, le passager arrière se trouve très mal, il n'arrive plus à respirer... je prépare un atterrissage de précaution aux abords d'un aérodrome...
exercice suivant, je reprends de l'altitude, on intercepte une radial (route) de la balise de navigation (VOR) pour nous mener directement vers St Frédéric... entre temps, à 3000', le moteur semble se fatiguer, il broute... c'est la panne ! Et avec 50noeuds de vent (80km/h), pas aisée cette affaire-là !
Je contrôle mon avion, 65noeuds (vitesse indiquées), je trouve mon champs, procédure passe moteur en vol... je fais mon champs (Ouf !)
On repart... on monte..., exercice vol lent, puis décrochage pleine puissance en virage, suivi d'une vrille...

On arrive presque au bout de l'examen il ne reste que l'atterrissage de précision à effectuer à St. Frédéric, pas une mince affaire non plus avec ce vent !
Pour effectuer un atterrissage de précision, on doit se positionner en vent arrière (parallèle à la piste mais dans le sens opposé à l'atterrissage), j'estime un point de touché sur la piste là ou je vais poser mes roues, j'ai une marge d'erreur de -50/+400 pieds (-18m / +130m) et je coupe le moteur pour faire un vol plané jusqu'à ce point.
J'ai pris les 400' nécessaire hier pour ce dernier exercice, fallait pas le louper, c'était limite mais correct.
Je sors de la piste, content que ce soit fini, mais rien est encore joué !

Je rentre l'avion au hangar, j'attends le débriefing... puis je les rejoins dans la salle, on discute des points positifs / négatifs de mon vol, puis arrive le "Félicitation..." et là, c'est une autre étape qui commence...

Pas trop de tension, j'ai été très bien préparé, mais même si un vol reste un vol, même si on connait bien ses affaires, le jour du test en vol, ce n'est jamais pareil...

16 commentaires:

Lise a dit…

Félicitation mon JuJu,

Je t'avoue que j'y comprends pas gd chose mais g bien ressenti le stress en tout cas....

Encore Félicitation PILOTE

;)

Anonyme a dit…

Bravo Juju. Fantastique! Ici, j'ai coupé le son de la télé pour lire ton compte rendu de ton éxam. Tant pis pour "question pour un champion"...
Le champion c'est toi. Et puis quel suspense. Le coup du passager qui se sent mal. Alors ça c'est un truc de fou!!! La météo pourrie, le moteur qui lache presque... enfin le pire, mais tu as été brillant. Qui aurait pu en douter? Je peux te dire qu'en lisant le récit de tes exploits à Hereiti, Chouchou et Tonton Jean, j'avais une petite larme à l'oeil et là, j'ai encore un peu la gorge nouée. ça y'est, c'est donc l'envol!! On te suis, on t'encourage, on te félicite et on t'aime.
Tonton Chris

Anonyme a dit…

Coucou Mais c'est pas vrai ce n'est pas moi qui t'ai fait!!!!!!
Quel bonheur , comme j'aurais voulu être dans l'avion avec toi. Ta réussite est une satisfaction de tous les jours et c'est peu dire.... Ce soir je suis la plus heureuse des "mamoun". Ma fierté n'a d'égale que l'amour que je te porte, je suis "aux anges" et je suis sûre de n'être qu'au début d'une belle aventure qui durera toujours.
Je t'me très fort.

valérie a dit…

kikou juju

J'en ai le souffle court tant ton récit tient en haleine et est rempli de suspense et d'émotion.
Tu n'as pas été gaté hier non de non côté condition d'exam :s
En tout les cas, je trouve tres drole que l'examinateur de l'examinateur se sente mal mdr, c'est plutôt cocasse hihi

Encore toutes mes félicitations, te voilà enfin libéré d'un poids :) et tu vas pouvoir passer à la suite :)
Repose toi bien car un exam et une préparation, c'est beaucoup d'énergie de dépensée.
Gros bisous à toi

Valérie

Anonyme a dit…

Merci de nous faire ces moments !!!
Félicitation pour ton brevet de pilote Professionnel !!!

Anonyme a dit…

contrairement à maman je n'aurais pas aimé être dans l'avion .....tu t'en doutes mais être au sol pour ton arrivée. Nous sommes tous hyper heureux et très fiers de toi.
Ton rêve est en train de devenir réalité!tu realises?
Vivement que tu arrives et qu'on fête cela dignement tous ensemble.
je t'aime
Fab

PILOTE.US a dit…

JUJU!!!!!!

Pilote pro, hein?? Non, mais. Congratulations! Oui, tu as raison le jour de test ce n'est pas pareil. Lorsque tu pilotes un avion et que tu es teste, tu es en train former ces "nerfs d'acier": Agir, decider, piloter avec precision--tout ca sous une pression enorme. Maintenant tu es un pro.

Mes felicitations encore.

-Danny

Dan a dit…

Ben mon Juju !!!!
Comme je te l'ai écrit, çà devient rengaine... tu passe tout ...tu réussis tout ;o)))))
T'as eu droit aussi aux félicitations d'un grand...ce n'est pas peu dire ! Quelque chose me dit que tu marche sur les traces de Danny ... alors accroche toi !
Aller, je partage ton bonheur et celui de ta famille... et bientôt je pense une petite bouteille de quelque chose qu'on ouvrira pour fêter tes succès ;o)
Bises
Dan

Feel Good a dit…

Félicitation pour ta licence professionnel. Franchement, t'est un modèle pour moi qui va s'enligner vers le même horizon l'été prochain.

T'est une source d'inspiration et tes photos sont des fond d'écran qui me font souvenir que mon rêve est prêt.

J'espère maintenant que tu va continuer à écrire sur ton blog pour nous parler de ta vie de pilote professionnel :)

Anonyme a dit…

Awsome news and congratulations! Keep up the good work.
Superbes nouvelles et felicitations! Continue sur cette voie. :D

Fred

Anonyme a dit…

Coucou JUJU,

Félicitations et merci de nous faire vivre presque en direct tes aventures et tes progrès. Le souffle est coupé, l'attention à son maxi et enfin la joie de ton bonheur...merci aussi pour les belles photos et la musique. Tout y est. Nous t'embrassons.
Marie-Noëlle et Fab.

Papa t'a écrit en premier commentaire pour te féliciter mais il n'apparait pas dans le blog

Xavier TUPHEMUS a dit…

Félicitations !

Thomas a dit…

Salut Juju, j'ai apris cette grande nouvelle par Fabrice et je viens de rentrer dans les détails de cette journée sur ton blog!!!
FELICITATIONS!!!!
J'suis super content pour toi.
Profites bien et bonne continuation.
Bizouille
Thomas

hugo combreas a dit…

eber ta tro de chanse mais e fectivment pour faire le metier quon aime il faut traivailler dur

Jérôme a dit…

Bonjour,
Je suis "Jejoff" (forum Francesim, même si je ne peux plus m'y connecter...). Bravo pour ta licence ! Très stressant ! Moi aussi j'espère passer mes licences pros ou rentrer dans les EOPN. Pour l'instant je fais du simulateur, cet été j'ai passé mon BB, je poursuis sur le PPL mais j'ai un peu de temps comme j'ai 16 ans. J'ai eu la chance d'avoir un instructeur qui avait son CPL et pas mal d'expérience (feu cabine, atterrissage sur piste très très courte) et mis à part la navigation que je ne connais pas encore je m'y retrouve assez dans ce que tu as écrit ! :).
http://www.dailymotion.com/Jejoff_le_pilote

Cordialement,
Jérôme.

Bon vols !!

Philippe a dit…

Bravo,

Moi aussi, je suis sur le point de passer mon commercial à St-Hubert. Juste une petite question technique: avec un passager à l'arriere, étais-tu dans la catégorie utilitaire? Les vrilles ne sont-elles pas interdites avec un passager à l'arrière?

Bravo encore,

Philippe