vendredi 22 mai 2009

Class IV Flight Instructor

Samedi 19 mai 2007, il y a 2 ans exactement, je venais d'avoir ma licence de pilote privé (PPL).
"Merci Monsieur..." disais-je après le débriefing, à l'examinateur.

Vendredi 22 mai 2009, je viens d'être qualifié "Instructeur de vol", ainsi que mon pot Steff avec qui j'ai fait ma formation (bravo Steff :)), après mon test en vol de ce matin.



Voici une belle page qui se tourne encore, après une longue période de préparation, et d'examen repoussé pour cause de mauvaises conditions météo.
Me voilà maintenant instructeur, 2 ans presque jour pour jour après mon test en vol pilote privé !
Chaque matin je vais me lever en espérant travailler, ça n'a pas de prix !

Encore une fois on a failli le repousser pour cause météo.
Hier, jour initialement prévu pour le test, superbe ciel bleu, un plafond illimité, une température de 29 degrés, le temps parfait pour un test!
Mais un vent de 25kts, en rafale à 47kts nous a vite fait changer d'avis !
C'est plus que "non-volable" pour un test en vol, ou même pour un vol tout court en Cessna. On a pu faire néanmoins la partie sol du test en vol, qui a duré un peu moins de 2h.

Durant cette partie, nous sommes face-à-face avec l'examinateur, on parle du déroulement général du test en vol, de la façon dont je vois mon travail en tant qu'instructeur, de comment je ferai dans telle ou telle condition, avec tel ou tel type d'étudiant, et de toute sorte de mise en situation.
Vient également le moment où l'examinateur joue le rôle de l'étudiant, et où je dois lui présenter une leçon qu'il aura lui-même choisi.

"Nous avons fait un vol hier, le dernier exercice pratiqué était le vol lent, aujourd'hui les conditions météo ne permettent pas le vol suivant, tu me présenteras alors la leçon qui va bien pour mon apprentissage, prépare-toi tu as 15 minutes."

J'ai eu l'impression que ces 15 minutes ont duré 4 minutes ! A peine ai-je eu le temps d'écrire le titre et les points principaux de la leçon suivante au tableau, que j'entends déjà frapper à la porte !

La leçon à présenter est "Le décrochage".



Ce n'est pas la leçon la plus longue en soit, mais le danger est justement là ! Il ne faut pas se planter, et surtout... tout expliquer !
Après environ 25 minutes d'explication je tourne la dernière page de mon classeur, où je vois écrit : "Questions - Révisions".
C'est le premier soulagement pour moi, la leçon s'est bien passée, il répond correctement à mes questions, l'étudiant (l'examinateur) a compris ma leçon !
Ça à l'air bête à dire, mais ça soulage :)

Ce matin, en me levant la première chose que je fais c'est regarder le ciel. Gris-noir, pluie fine, visibilité 6sm (10km), plafond 1800' ASL (800' au dessus de l'aéroport, soit 200 pieds plus bas que l'altitude normale du circuit !)
Pas glorieux, sachant que pour pratiquer les décrochages il faut être au minimum à une altitude de 2000' au dessus du sol.
Il y a comme une erreur dans les calculs on dirait ;)

Changement de programme, on part dans le circuit, démonstration-exécution de tous les types de décollage et d'atterrissage possibles.
Encore une fois il joue le rôle de l'étudiant qui comprend correctement (quand on le guide correctement). Au bout d'une heure de vol et 2 simulations de panne moteur, on fait l'arrêt complet qui met un terme au test en vol.

En fermant la porte de l'avion, je vois une main devant moi, et j'entends "Félicitation et bonne chance pour ta carrière".

"Merci monsieur... !"

14 commentaires:

AZUR a dit…

Mes sincères félicitations juju, ton parcours est fascinant... J'ai ha^te de voir la prochaine étape...

Anonyme a dit…

flight instructor...être payé pour voler...et ce...en 2 ans...good job man et comme a dit ton examinateur...tout de bon pour ta carrière...
je vais t'appeler comment maintenant? poulette n'a plus court, dindon ça vole pas...hummingbird peut-être? gros bisous mon ju and fly safety...
fab's

Anonyme a dit…

bravo ! Fils ! C'est normal que ça marche puisque tu le voeux
C'est la fin du premier tome. Il y en a d'autres derrière. Papa.

Anonyme a dit…

ce matin en te lisant .... je pleure.... et oui de joie . le stress peut-être, le manque de toi... Je suis heureuse et fière. nous t'attendons pour fêter tout ça au mois d'août. Bravo mon grand pour cette belle réussite mais comme j'aimerais que tu sois là!!!!
Gros bisou . Mam.

Anonyme a dit…

Coucou ti bob

C'est juju la ch'ti !
Toute mes félicitations pour tes examens, jsui vraiment contente pour toi depuis le temps que tu nous parles de tes aventures dans le ciel...
Jte souhaite une bonne continuation en espérant te revoir incessamment sous peu et qui sait peut être un jour être une de tes passagères...
Gros bizous à tartous

juju béééééé

Anonyme a dit…

Salut mon neveu. Quelle joie et quelle fièrté d'etre le tonton d'un gars de ta trempe.Les portes du ciel te sont enfin ouvertes(amen), et tes plus belles pages sont encore à écrire(le crois tu?). Je suis sur que depuis hier tu es devenu un as du décrochage...de téléphone. Tes sacrifices sont aujourd'hui récompensés et moi aussi, comme mam, je dis vivement aout.
Gros bisous de la part aussi de papi Bernard qui passe quelques jours en notre compagnie.
Tonton Chris

PilotBear a dit…

Salut Julien.
Sincères félicitations pour cette réussite. Début d'une probable
longue carrière et longue histoire avec bien d'autres chapitres à écrire. Le ciel n'attend pas tout le monde et tu l'a sbien compris. Bon vent dans l'instruction !

PilotBear

www.pilotbear009.com

Ben a dit…

De nouveau, bravo, un grand et sincère bravo; toutes mes félicitations, te voilà à transmettre le savoir. Bons vols juju!

LJ35 a dit…

Félicitations Julien !

Jacques BEATSE a dit…

Salut à toi Juju et toutes nos félicitations pour cette performance ! C'est Nicklel !
Maintenant c'est une belle carrière se dessine devant toi. Bravo Juju bonne continuation et à bientôt sur le net.
@+Jacques alias Juliet Bravo et Chantal son épouse.
Merci de nous faire partager tout cela ! Don't forget my friend.EBBR..Brussels approach 25 R..kiss landing !

Anonyme a dit…

ok.. d'accord.. un peu en retard.. désolé... mais bon... que dire.. à part que je n'en n'ai jamais douté... comme j'ai pu te dire il y a quelques temps... l'étoile qui te guide, les ailes qui te portent et la couronne qui t'attend et que tu pourrais porter à présent... petit prince des airs va!!.. tu mériterais un bon seau d'eau canadien bien raffraichissant comme pour l'un de tes premiers vols à sainte Mariee de BBBBeauuuuuuuuuceeeeeeee...
un beau parcours quand même... j'ai plus les mots à part félicitation et bonne continuation.... (j'ai toujours cette médaille d'ailleur.. et oui je l'avais trouvé...;)... )

Ninon

Chris a dit…

Salut,
tout d'abord, toutes mes félicitations pour ton magnifique parcours, que je souhaite le plus réussi possible...
Je suis tombé par hasard sur ton blog, que j'ai eu le temps de parcourir, en long et en large. Il est très réussi, très complet et l'on sent vraiment à travers tes articles que tu es en train de réaliser ton rêve... Ce rêve de devenir pilote, je le connaît très bien car j'ai le même, mais pas avec exactement le même type d'aéronef que toi. Moi c'est plutôt les voilures tournantes qui me passionne, mais ce qui est marrant c'est que je suis la même route que toi pour le réaliser...Le Canada...

Encore toutes mes félicitations.
Peut-être à un de ces jours sur un tarmac...

Chris

Anonyme a dit…

Salut Juju,

Toutes mes félicitations pour ta qualif d'instructeur !!!

@ bientôt sur la région Niçoise !!
Micka

EssaiBlog a dit…

Bonjour,

Une petite remarque : les items de la partie motivation de la leçon semblent peu pertinents, car redondants ou mal hiérarchisés. Reconnaître les symptômes du décrochage, n'est pas pour assurer la sécurité en vol, qui elle même est destinée à "sauver la vie" (ou du moins ne pas y porter atteinte) des occupants de l'appareil?
Avec ma parfaite considération,
Matthieu